Le RES complète l'action sociale de la commune

cliquer sur la photo pour agrandir 

  Créé en août 2008, le RES a dressé un bilan de ses activités. Composé de 20 membres bénévoles de la commune, issus notamment du Conseil Municipal et de la Commission Affaires culturelles, sociales et sportives, le Réseau d'entraide sociale de Ham-sous-Varsberg, vient en aide - bénévolement - aux habitants rencontrant des difficultés de la vie courante, en raison de leur état de santé, de leur âge. Difficile d'établir un bilan du nombre d'interventions ; les membres viennent en aide régulièrement aux voisins, ou à des personnes handicapées, sans forcément établir des fiches d'action. Les gestes sont courants, quasiment quotidiens (faire les courses, rentrer le linge, entretenir un lien social, remplir un document administratif, surveiller un handicapé pour que la maman puisse aller faire une course, décrocher des rideaux, dépanner en cas de problème, faire la conversation au téléphone, ...). Lors de la réunion, l'idée a été formulée de se réunir trimestriellement pour favoriser les échanges entre bénévoles, identifier les besoins, donner un aperçu plus précis des interventions, définir les difficultés rencontrées. Il a été évoqué qu'une information serait nécessaire pour signaler aux Hamois que le RES existe et qu'il est toujours opérationnel. Il faut s'adresser à la mairie, ou directement à Jean-Marc Lancelot. Plusieurs membres ont manifesté leur souhait d'être sollicités plus souvent. Mais, semble-t-il, nombreux sont ceux qui - par gêne ou par timidité - ne font pas la démarche de demander de l'aide."Le RES est complémentaire au CCAS (Centre communal d'action sociale) de la commune qui consacre chaque année 5000 euros aux personnes traversant des difficultés notamment d'ordre financiers (bons alimentaires, colis de Noël.). Dans le même sens, le restaurateur Debussy invite chaque année en période de Noël, 25 personnes isolées de la commune autour d'une bonne table. Cet acte de générosité est soutenu par la municipalité qui met à disposition des bénévoles accompagnateurs. Par ailleurs, la boucle est bouclée avec le ramassage de jouets que réalise chaque année le moto club "Les Gueules noires". Déguisés en Père Noël, les motards sillonnent les rues de la ville au mois de décembre pour recueillir des jouets pour des enfants défavorisés. Cette année 2009, deux fourgonnettes pleines ont été livrées au Secours catholique. Est-il nécessaire de rappeler également, que ce même club organise chaque année un "Noël des animaux" à Ham. En 2008, plus de 6000 euros ont été remis à la SPA de Forbach, grâce à la volonté et la motivation sans faille d'une famille (M. et Mme Dohr et leur fille) de la rue de l'Ecole.

St-Nicolas en visite dans les 3 écoles

cliquer sur la photo pour agrandir 

Ecole des genêts 

Saint-Nicolas, patron des écoliers, est passé dans les trois écoles de la commune, les bras chargés de friandises. Vu la quantité de sachets distribués, les enfants ont été tous sages. Une délégation du Conseil municipal conduite par le maire et Michel Amella (chargé des affaires scolaires) en ont été les témoins.

Fête des Aînés

cliquer sur la photo pour agrandir

  La fête des Aînés version 2009 a été une réussite. 190 Hamois de plus de 67 ans ont répondu à l'invitation de la municipalité qui a mobilisé un bus pour l'occasion. De l'avis de tous, le service à table, le repas, l'organisation générale et la décoration étaient de qualité. Les membres du Conseil municipal et de la commission Fêtes et cérémonies, renforcés par les conjoints et par d'autres bénévoles, ont permis aux aînés de passer un agréable moment de convivialité avec, au programme, danse et chants traditionnels. Ont participé à l'événement : le vice président du Conseil Général, le président de la CCW et le curé de la paroisse. A l'issue du banquet, chaque convive s'est vu remettre une boîte de chocolat en guise de cadeau de Noël.

 

La maison 1 rue de l'Ecole démolie

cliquer sur la photo pour agrandir

  La maison située face à l'école Anne Frank est entrée dans l'album souvenir. La pelle mécanique de l'entreprise Grunewald n'a fait qu'une bouchée de l'une des plus anciennes maisons de la commune construite en grés des Vosges. Vétuste, elle présentait un danger pour les passants. La place est libre pour de nouveaux investisseurs.

Cérémonie du 11 novembre

cliquer sur la photo pour agrandir

A partir de l'année prochaine, les dépôts de gerbes s'effectueront sur la nouvelle Place du Marché devant un nouveau monument. 

  La traditionnelle cérémonie du 11 novembre a rassemblé quelque cent cinquante personnes autour du monument aux morts sur la butte du cimetière où trois gerbes ont été déposées. Les enfants de l'école Anne Frank ont apporté une touche d'émotion supplémentaire en chantant la Marseillaise et en lisant un message de l'Union française des associations de combattants et victimes de guerre. Les cérémonies patriotiques hamoises remportent un succès grandissant, rehaussées fidèlement par de nombreuses personnalités dont André Boucher, vice-président du Conseil Général de la Moselle.

1ère tranche rue de l'Eglise

cliquere sur la photo pour agrandir

  Les travaux de réfection de la rue de l'Eglise ont démarré. Trois cents mètres de voirie vont être rénovés d'ici la fin de l'année, si les conditions météo ne sont pas trop défavorables. Un nouvel éclairage public (câble enterré), un trottoir en enrobé, d'un côté, et un trottoir en matériaux naturels (perméables), de l'autre côté, sont prévus. Coût : 153 000 euros. Un arrêté municipal interdit l'accès (sauf riverains) durant la durée des travaux.

Vers la préservation et la valorisation du marais de la Heide

cliquer sur la photo pour l'agrandir cliquer sur la photo pour l'agrandir

Les maires des trois communes ainsi que les Conseillers généraux des deux cantons, réunis autour des experts du Conseil Général pour une politique commune en faveur de la nature de Moselle.

La réunion s'est tenue en mairie de Ham pour la seconde fois.
 

Les 90 hectares du marais de la Heide « à cheval » sur les communes de Ham-sous-Varsberg, Porcelette et Diesen, constituent un espace naturel remarquable. Les trois maires concernés, ��tudient la possibilité, avec l'aide du Conseil Général, de le préserver et de le valoriser. 

  80% ! C'est le taux d'aide financière dont les communes de Ham-sous-Varsberg, Porcelette et Diesen pourraient bénéficier du Conseil Général de la Moselle et de l'Agence de l'Eau Rhin-Meuse pour protéger le marais de la Heide. Ce niveau de subvention est possible dans le cadre de leur politique en faveur des Espaces Naturels Sensibles (ENS) pour le premier, et des zones humides pour le second. Une autre aide financière est également prévue ; elle pourrait émaner du Syndicat des Eaux de l'Est qui prévoit une enveloppe de 15 000 euros pour financer un plan de gestion du marais. C'est ce que sont venus expliquer Florent Hayotte, technicien au Conseil Général de la Moselle et Alexandre Knochel, chargé de projet ENS le 21 octobre en mairie de Ham-sous-Varsberg. Autour de la table : les maires Valentin Beck (Ham), Eddie Muller (Porcelette) et Erwin Thiel (Diesen), avec comme « parrains » André Boucher (Vice-président du Conseil Général du Canton de Boulay) et Fabrice Boucher (conseiller général du Canton de Saint-Avold 1), sous les yeux attentifs de Denis Bayart (1er adjoint au maire de Ham) et Joseph Reslinger (membre de la commission Communication de Ham).

Qualité de l'eau  et régulation des inondations

  Le marais de la Heide se situe au sein d'une ZNIEFF (Zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique), très attrayante pour les oiseaux migrateurs de passage et pour certains oiseaux nicheurs rares comme le Busard des roseaux, le Busard Saint-Martin, le Balbuzard d'Europe, le Martin Pêcheur d'Europe et surtout la Fauvette paludicole qui fait le voyage depuis le sud du Sahara. L'intérêt floristique n'est pas en reste avec la présence de plantes liées aux marais tourbeux acides comme la Ményanthe trèfle d'eau et le Compare des marais. Avec ses 90 hectares de zone humide, composée essentiellement de roselières, de plans d'eau (étangs de la Heide et du  Echerbruch) et de prairies maigres, le marais de la Heide contribue à diminuer l'impact des crues locales, en jouant un rôle d'épuration (filtrage) de l'eau. Sa préservation et sa restauration peuvent constituer un complément intéressant et peu coûteux aux opérations d'assainissement, de production d'eau potable et de gestion des débits des cours d'eau. Le marais de la Heide pourrait être intégré rapidement dans un marché d'animation de la politique ENS du Département de la Moselle. Ce marché permettrait à son terme de proposer un  montage technique et financier aux communes. Si ces dernières acceptent ces propositions (délibération au sein de chaque conseil municipal), elles deviendront alors porteuses d'un projet de protection et de valorisation du marais impliquant deux étapes incontournables : l'acquisition foncière (quelques 350 parcelles) et la réalisation d'un plan de gestion. Une campagne de sensibilisation vers les écoles et le public pourrait être lancée dès le printemps prochain. Une belle preuve d'entente entre trois municipalités ne faisant pas partie de la même communauté de communes, ni du même canton, le tout au service de la protection de l'environnement.

Marche de l'exode, 70 ans après

cliquer sur la photo pour agrandir

  Le 1er septembre 1939, les Hamois, comme tous les habitants de la zone rouge en avant de la ligne Maginot, reçurent l'ordre d'évacuer avec 30 kg de bagages. C'est pour commémorer cette évacuation que Joseph Rondini a organisé - 70 ans après - une marche de commémoration de l'exode, devenue une tradition décénale ; la première a eu lieu en 1989, la seconde en 1999. Une poignée de courageux marcheurs a ainsi parcouru, entre Ham sous Varsberg et Sorbey (près de Metz, sur la route de Thiaucourt) quelque 40 kilomètres. Principales commmunes traversées : Varsberg, Bisten en Lorraine, Niedervisse, Narbéfontaine, Brouck, Varize, Courcelles Chaussy, Maizeroy et Bazoncourt.

27 associations, véritables forces vives de la ville

  Le maire et ses adjoints ont réuni le 1er octobre dans la salle socioculturelle les responsables des 27 associations locales. Objectif principal : établir le calendrier des manifestations pour 2010 qui sera publié dans le prochain bulletin municipal.La séance a été ouverte par une projection de photographies relatant les événements les plus marquants des 12 derniers mois. Le diaporama de Joseph Reslinger (membre non élu de la commission Communication) a été complété par un clip vidéo tourné par CVS (télé localede Creutzwald) à l'occasion de la célébration des 60 ans de la Fédération des mineurs et sidérurgistes de France Sarre Luxembourg qui remporté un grand succès. L'intérêt était de mesurer l'impact dynamisant de ces manifestations sur la commune et ses habitants.
  Puis le maire a rappelé la formule de calcul des subventions aux associations locales. "En 2008, nous avons consacré un budget de 7865 euros pour 2009 aux 27 associations. Nous avons la ferme intention de maintenir ce niveau ; nous connaîtrons le montant définitif au moment de l'établissement du budget prévisionnel pour 2010".  Comme l'an dernier, les subventions seront appréciés selon quatre critères : nature de l'association (club sportif, association ludique, ...), nombre d'adhérents, impact sur le rayonnement de la commune et situation financière. "Une commission a été spécialement constituée pour apprécier ces critères en toute concertation ; elle est constituée de Nadine Maillard, Jean-Marc Lancelot, Denis Bayart et Valentin Beck.Les actions comme la participation à l'opération "Brioche de l'Amitié" et à "L'animation estivale", seront retenues en supplément des subventions basiques. Le délai de dépôt des demandes de subventions a été fixé au 30 octobre. Les fiches d'inscription sont à retirer au guichet de la mairie. Les conditions de réservation de la salle socioculturelle ont également été rappelées par Nadine Maillard, adjointe chargée des relations avec les associations, ainsi que la nécessité de renouveler les contrats d'assurance pour 2010. Jean-Marc Lancelot, adjoint chargé des affaires sociales, sportives et culturelles a quant à lui donné rendez-vous à tous les bénévoles intéressées par la vente de brioches de l'amitié le samedi 10 octobre à 13H00 devant la mairie.
  La réunion s'est achevée par une séance de questions réponses, puis par le verre de l'Amitié. Chaque président d'association est tenu d'adresser - avant le 30 octobre - une photo de groupe à michel.amella@hamsousvarsberg.fr pour la publier dans le bulletin  municipal.

Liste des 27 associations

- Amis de Lussac
- Anciens élèves de Ham cité
- Anciens combattants
- Association sportive du gymnase de Ham (ASGH)
- Budo Key (Arts martiaux)
- Christ Roi
- Chorale Ste-Cécile
- Club de billard l'Ozone
- Club cynophile
- Club épargne Square
- Club épargne Cent sous
- Club épargne Les Fauchés
- Club épargne Les Genêts
- Club d'aînés Les joyeuses rencontres
- Club les Gueules noires (motards)
- Club radio amateurs
- Inter association
- Football club de Ham
- Les Lutins festifs
- Mineurs et travailleurs
- Nanos
- Parachutistes
- Seniors (cité Maroc)
- Supporters club du FC Metz, du Warndt et région
- Tennis club
- USEP.

La maison en péril, démolie

cliquer sur la photo pour agrandir

  La maison 45 rue de la gare abandonnée depuis 7 ans suite à un effondrement, ne fait plus tache dans le paysage hamois. Le maire a pris ses responsabilités - en tant que responsable de la sécurité des citoyens et de la salubrité publique - en lançant une laborieuse démarche pour obtenir un permis de démolir. L'entreprise Grunewald mandatée par la commune courant septembre, a dû s'y prendre de manière très délicate pour ne pas endommager les maisons voisines. L'opération a été couronnée de succès. Le terrain est désormais libre et prêt pour tout autre projet.L'immeuble s'était effondré suite à des travaux de terrassements voisins le 11 septembre 2002 à 10H30. Heureusement, le couple (avec un enfant en bas âge) n'était pas chez lui au moment de l'accident. A l'heure actuelle, les responsabilités sur le plan juridique, n'ont toujours pas été clarifiées. Aussi, la commune de Ham a-t-elle été obligée de financer, de ses propres deniers, cette démolition d'un coût estimé à 20 000 euros. Elle compte bien se faire rembourser dès que possible

 

Ham soigne son cimetière 

 

  Cliquer sur la photo pour l'agrandir 
 

  Dans le cadre du réaménagement du cimetière, des travaux de rénovation du mur d'enceinte ont démarré le 1er septembre à Ham-sous-Varsberg. Les infiltrations d'eau et le gel ont eu raison de ce mur qui borde la rue de Diesen sur 50 mètres. Baréos, l'entreprise retenue par la municipalité, va d'abord décrépir le mur sur 100 m2, puis réaliser un crépis traditionnel à la main en deux couches successives. Puis les couvertines seront réparées. Un logiciel vient également d'être installé à la mairie. Cet outil informatique permettra d'optimiser la gestion du cimetière. Une formation destiné au personnel amené à s'en servir a été réalisée.  

 

 

25 sociétés de mineurs dans les rues de
Ham-sous-Varsberg

 

 

Cliquer sur la photo pour l'agrandir 
Vidéo défilé mineurs
 
Si la vidéo n'est pas visible, téléchargez et installez le codec suivant.

 

  On n'avait jamais vu cela à Ham-sous-Varsberg : 500 mètres de cortège dans la rue de la gare. A l'appel de la Fédération des mineurs et sidérurgistes de France Sarre-Luxembourg, en partenariat avec la Société des mineurs et travailleurs de Ham et la ville de Ham-sous-Varsberg, vingt-cinq sociétés minières franco-allemandes se sont associées au 60e anniversaire de la Fédération fêté en Moselle-Est, à 500 m à vol d'oiseau du dernier puits d'extraction de charbon de France, le puits De Vernejoul. Un nouveau drapeau a été béni en l'église St-Lambert en présence de nombreuses personnalités : Nathalie Grisebeck Députée européenne du Grand Est, Céleste Lett Député-maire de Sarreguemines, André Boucher, vice-président du Conseil Général (représentant Philippe Leroy), Joëlle Borowski conseillère Régionale (représentant JP Masseret qui a eu un empêchement de dernière minute), Jean Schuler conseiller régional, Clément Larcher conseiller général, Jean-Paul Dastillung, Président de la Communauté de Communes du Warndt, Jean-Luc Wozniak, Gilbert Weber et Gaston Adier, maires de Creutzwald, L’Hôpital et Carling, et enfin Bernard Jully ancien Président des HBL. Toutes les marraines et le parrain du drapeau étaient également présents : Bernadette Lett, épouse de Céleste Lett, Estelle Fruleux, conservatrice du Musée de la Mine, Pascale Blaesse, commerçante à Freyming-Merlebach, Nathalie Griesbeck et Jean-Luc Valin, Président des Enfants du Charbon.

 

En seconde partie de journée, un grand défilé s'est déroulé dans la rue de la gare en présence notamment de Gaston Boutron maire de Varsberg, d'Ingrid Mauer candidate hamoise à l'élection de la Reine de la Mirabelle, du maire de Ham et ses adjoints. Le cortège n'est pas passé inaperçu ; de nombreux habitants se sont mis aux fenêtres et sur le seuil de la porte. Un dépôt de gerbes très cérémonial s'est déroulé à la grotte au pied de la Sainte-Barbe. Un grand bravo aux équipes de bénévoles managées par Patrick Neu, Edmond Michalski (Fédération des mineurs et sidérurgistes) et Alphonse Muller (Société des mineurs de Ham) qui ont fait de cette journée un événement sans précédent dans la commune. L'âme des mineurs est encore bien présente dans la localité. Glück Auf !

 

  Cliquer sur la photo pour l'agrandir  Cliquer sur la photo pour l'agrandir   
  Sortie de messe avec notamment Nathalie Griesbeck, Céleste Lett et Bernard Jully 230 personnes ont participé au repas des mineurs dans la salle socioculturelle agrandie  
  Cliquer sur la photo pour l'agrandir  Cliquer sur la photo pour l'agrandir   
  Dépôt de gerbes à la grotte devant la statue de la Sainte Barbe rue de la gare (Alphonse Muller et Valentin Beck Les habitants sont sortis de leur maison rue de la gare pour assister au défilé long d'environ un demi kilomètre  

 

Une Hamoise parmi les 10 candidates sélectionnées pour le titre de " Reine de la Mirabelle"

Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Ingrid MAUER

Les élections se sont déroulées jeudi 27 à Metz. Notre protégée n'a pas été élue. Mais elle a hissé haut les couleurs de notre commune.

Lussac / Ham : 31 ans d'amitié

cliquer sur la photo pour agrandir
  Comme tous les 4 ans, l'association hamoise "Les Amis de Lussac" a reçu du 12 au 16 août l'association lussacoise "Les Amis de Ham" dans le cadre des liens d'amitié établis depuis 31 ans entre les deux villes. Le séjour des 48 Lussacois à Ham-sous-Varsberg - 70 ans après l'exode - s'est déroulé dans la bonne humeur et avec beaucoup d'émotion partagée. La Présidente Nicole Andolfi, assistée de son équipe de bénévoles, a mené de main de maître les opérations et préparé un programme riche et varié. Au menu, accueil dans le parc de la mairie avec apéritif et repas champêtre, journée en famille (d'accueil), marche de 5 km, excursion dans le Pays de Bitche avec restauration sur place midi et soir, messe pour les défunts des 2 communes, apéritif place de l'église et dîner dansant.
L'accueil des hôtes a particulièrement été soigné. Il a été ponctué de sept discours en présence de nombreuses personnalités, dont notamment André Boucher (Conseil Général), Joëlle Borowski (Conseil Régional) et Jean-Paul Dastillung (CCW), devant un parterre de quelques 150 personnes. Les présidents des deux associations (Jean-Luc Madej et Nicole Andolfi), ainsi que les maires des deux communes (Annie Lagrange et Valentin Beck) se sont échangés des cadeaux, comme il est de tradition. Joseph Albrecht, maire fondateur avec M. Maupin de ces attaches intercommunales, a raconté - en guise de discours - une émouvante histoire vraie entre deux jeunes garçons l'un poitevin l'autre lorrain. Un hommage important a été rendu à Armand Gambs, ancien Président des Amis de Lussac, tout au long du séjour.
cliquer sur la photo pour agrandir
Annie Lagrange, maire de Lussac-les-Châteaux, a été accueilli par le maire de Ham-sous-Varsberg, un bouquet de fleurs à la main
cliquer sur la photo pour agrandir
L'accueil a été ponctué de sept discours
cliquer sur la photo pour agrandir
Visite de la citadelle de Bitche
cliquer sur la photo pour agrandir
Apéritif en sortie de messe

 

La salle socioculturelle en travaux

cliquer sur la photo pour agrandir

  Bravo et merci à l'équipe des bénévoles Jean-Luc Kopp, Gilles Muller, Roland Schmidt, Didier Lallemand, Yves Gigney, René Michele et Alain Wagner qui réalisent actuellement des travaux d'agrandissement de la salle socioculturelle. Une initiative très appréciée par le Maire.

Janine et Alphonse tirent leur révérence

cliquer sur la photo pour agrandir
Une délégation municipale s'est rendu au domicile des Muller pour leur souhaiter une bonne retraite

  Janine et Alphonse Muller ont décidé d'arrêter leur activité de correspondants locaux du Républicain Lorrain à Ham-sous-Varsberg. Le maire Valentin Beck et ses adjoints Denis Bayart et Henri Jager se sont déplacés à leur domicile pour marquer l'événement. "Vous avez durant 20 ans hissé haut les couleurs de notre commune en faisant publier dans le RL quelques 15 000 articles. Vous n'avez pas compté vos heures et votre disponibilité était très appréciée. Au nom du Conseil Municipal, je vous souhaite une excellente et méritée retraite", a notamment déclaré le maire.

30 août : 500 mineurs annoncés à Ham-sous-Varsberg

cliquer sur la photo pour agrandir

De gauche à droite : Edmond Michalski, Denis Bayart, Valentin Beck, Alphonse Muller et Patrick Neu

  La Fédération des mineurs et sidérurgistes de France et de Sarre-Luxembourg, associée à la société des mineurs de Ham-sous-Varsberg, organisent - avec l'aide de la commune - un grand rassemblement de mineurs dans la seconde ville de la communauté de commune du Warndt, à quelque 500 mètres à vol d'oiseau des derniers puits d'extraction de charbon de France, le 30 août.

  Nous sommes très fiers que la Fédération des mineurs et sidérurgistes de France et de Sarre-Luxembourg, associée à la société des mineurs de Ham-sous-Varsberg, ait choisi notre commune pour y fêter les 60 ans de la Fédération internationale. Le Président Patrick Neu compte faire venir dans la seconde ville du Canton de Boulay 30 à 40 sociétés de mineurs, donc autant de drapeaux. "Une vingtaine de sociétés françaises a d'ores et déjà répondu présente, ainsi que 7 à 8 allemandes et une luxembourgeoise". Son vice-président, M. Edmond Michalski, complète en soulignant que : " Plus de 100 invitations ont été envoyées, et nous comptons bien, après la messe solennelle, faire défiler plus d'un demi millier de personnes dans les rues de Ham-sous-Varsberg".  

  Car l'événement est international ! Les possibilités de réunir autant de mineurs se font rares. Inutile donc de conseiller à tous ceux qui ont œuvré pour la corporation minière, de se noter la date du 30 août 2009. Trois fanfares ont déjà annoncé leur venue : celles de Porcelette, de L'Hôpital et de Ludweiler. Le rassemblement s'effectuera devant l'église St-Lambert à 9 H 30. Un déjeuner complet est prévu au prix de 15 euros. Le défilé, moment fort attendu, attirera beaucoup de curieux à partir de 15 H. De nombreuses personnalités politiques sont conviées à cet événement important pour la grande Famille des mineurs de France, d'Allemagne et du Bénélux. Contacts : Patrick Neu (06 07 79 85 86) ou Alphonse Muller (03 87 93 41 38).

Jacques Goury : "Vous gérez la commune de manière exemplaire"

cliquer sur la photo pour agrandir

En visite officielle à Ham-sous-Varsberg, Jacques Goury, sous-préfet de Boulay, a rencontré une équipe municipale dynamique, pleine d'entrain et bien soutenue par la population. La stratégie de développement de la commune, présentée par le maire et ses adjoints, a convaincu le représentant de l'Etat qui l'a qualifiée de "complète et exemplaire".

  "Aides-toi et le ciel t'aidera !" C'est sur ce principe de base que s'est appuyé le maire de Ham-sous-Varsberg pour présenter la commune au Sous-Préfet de Boulay, vendredi, devant ses adjoints, le secrétaire de mairie et le chef du service technique. "Nous avons certes des difficultés liées à la présence de 17 kilomètres de voirie (qui "plombe" les finances de la commune), à des effectifs en personnel trop élevés (+ de 50% du budget), aux nombreux équipements éducatifs et sportifs à entretenir et aux 776 000 euros d'emprunts restant à rembourser, ... mais nous ne nous apitoyons pas sur notre sort sans réagir". Pour appuyer ces propos, Valentin Beck a énuméré les mesures prises par le Conseil municipal depuis son élection en 2008 pour réaliser des économies de structure et augmenter coûte que coûte les ressources de la seconde commune du Canton de Boulay : réactualisation des taux d'imposition, valorisation optimale des logements et terrains communaux, économie de chauffage, révision des contrats de téléphonie, d'Internet et d'assurance,  réévaluation des classifications de certaines habitations,  élaboration d'un PLU pour favoriser et structurer la venue de nouveaux habitants, installation de cinq récupérateurs d'eau de pluie, création d'une place du marché pour redynamiser le commerce de proximité, révision des tarifs de prestations de service et adhésion au FCTVA grâce au maintien d'un bon niveau de d'investissement.

9 hectares de dents creuses

  Nichée dans un écrin naturel verdoyant, parsemé de cours d'eau et d'étangs, Ham-sous-Varsberg est une petite ville verte qui gagne à être connue. Les professionnels lui prédisent un accroissement de la population dans les années à venir. En effet, la seconde ville de la communauté de commune du Warndt, qui comporte 36 entreprises et commerces, 6 professions libérales et 27 associations, a des atouts de séduction : il y a des places à bâtir à des tarifs raisonnables, un tissu associatif en bonne santé, une bonne continuité scolaire de la maternelle au collège, une équipe municipale dynamique et entreprenante. Les experts, qui travaillent actuellement sur le PLU, estiment les "dents creuses" à 9 hectares. Ainsi, il y aurait de la place pour 600 à 1200 habitants supplémentaires. Alors, plutôt que de miser sur l'implantation d'entreprises, la stratégie de développement de la municipalité consiste à attirer de nouveau habitants. Elle  travaille en bonne entente avec la DDE et l'Ademe dans ce sens. Elle souhaite favoriser une meilleure cohésion entre les différents quartiers de la ville et combler les espaces vides sans augmenter - dans la mesure du possible - la voirie. Dans le triangle vert, par exemple, on parle d'éco-hameau. L'idée est de créer un esprit village à la différence d'un lotissement rectiligne. Les véhicules seraient parqués en périphérie du lieu de vie, qui comporterait des rues piétonnes accessibles aux seuls services d'urgence, ce qui éviterait au maximum l'extension de chaussées. En parallèle, la commune ne s'interdirait pas d'accueillir favorablement les projets d'autres investisseurs : maisons de seniors, centre d'équitation, restaurant. Autres points abordés lors de la visite du sous-préfet : la rénovation de la salle socioculturelle, le déplacement du monument aux morts (ou création d'un nouveau) près du giratoire, l'installation d'une rampe d'accès pour handicapés à la mairie.Très satisfait de l'exposé vidéo projetée en salle du conseil, suivie d'une heure trente de visite sur le terrain, Jacques Goury a félicité le maire pour la stratégie de développement "très complète, fort intéressante et exemplaire" qu'il a adoptée avec les membres de son Conseil municipal. Le Sous-Préfet s'est félicité de l'orientation qui a été prise par la commune vers le développement durable et qui ne se limite pas à la technique puisqu'elle vise également "les relations entre les gens". Il a donné l'exemple de la publication du "Code de bonne conduite Hamois"  - distribué en 2008 dans toutes les boîtes aux lettres - qui tente de convaincre les concitoyens à communiquer entre-eux plutôt que de recourir systématiquement aux forces de l'ordre en cas de problème de voisinage. Enfin, le représentant de l'Etat s'est dit ouvert à toute aide en faveur du développement de cette commune. La visite s'est achevée autour d'un buffet campagnard auquel ont été invités tous les membres du Conseil municipal, des commissions communales (où participent 60 personnes non élues), du personnel et des bénévoles qui apportent leur pierre à l'édifice tout au long de l'année. Le sous-préfet a ainsi pu mesuré la bonne entente entre élus et non élus, et la mobilisation de nombreuses personnes autour de l'équipe municipale.

Valentin Beck élu Président du SIVOS

cliquer sur la photo pour agrandir

  Suite au décès du maire de Ham-sous-Varsberg, le Syndicat Intercommunal à vocation simple (SIVOS) du secteur scolaire de Ham-sous-Varsberg s'est réuni sous la présidence d'Eddie Muller, Maire de Porcelette, pour installer les délégués des six communes membres. Le nouveau maire de Ham-sous-Varsberg, Valentin Beck, a été élu à l'unanimité et sans surprise Président de cette structure qui réunit Ham-sous-Varsberg, Porcelette, Diesen, Guerting, Varsberg et Bisten. Ont également été élus : Eddie Muller (maire de Porcelette) : 1er vice-président ; Erwin Thiel (maire de Diesen) : 2e vice-président ; Pierrot Moritz (1er adjoint à Varsberg) : 1er secrétaire ; Raymond Marek (maire de Guerting) : 2e secrétaire ; Thaddée Jean Herstowski (maire de Bisten) : trésorier ; Joséphine Gaspar (adjointe à Guerting), Colette Clément (adjointe à Porcelette), Solange Ludwig (1er adjointe à Diesen), Michel Amella (adjoint à Ham), Gaston Boutron (maire de Varsberg) et Jacky Dolisy (adjoint à Bisten) : assesseurs. Le président a donné délégation de signature à son adjoint chargé des Ecoles Michel Amella. Le Conseil Syndical a décidé d'allouer au président une indemnité de 6,2% de l'indice 1015 de la fonction publique. Solange Ludwig a été désignée déléguée titulaire au Conseil d'administration du collège. Elle sera suppléée par Joséphine Gaspar. Une demande de subvention extraordinaire (pour un atelier danse) émanant du collège a fait l'objet d'un point en divers. Le Conseil Syndical n'y a pas donné suite considérant que l'établissement scolaire hamois vient à peine de percevoir une subvention exceptionnelle de 4700 euros.

Ham-sous-Varsberg, ville patriotique d'un jour

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Les crécelleurs de Ham filmés par TF1

cliquer sur la photo pour agrandir Cliquer pour voir la vidéo 
Si la vidéo n'est pas visible, téléchargez et installez le codec suivant.

Le cimetière en travaux

cliquer sur la photo pour agrandir

Après le vol, on replante !

cliquer sur la photo pour agrandir

350 charmilles le long de la route de Creutzwald

cliquer sur la photo pour agrandir

16 cyprès coupés au cimetière

cliquer sur la photo pour agrandir

Le personnel de la commune sensibilisé à la communication

cliquer sur la photo pour agrandir cliquer sur la photo pour agrandir

Plus fort avec la CCW   

Cliquer sur la photo pour l'agrandir